Home Page | Site Map | Partners | Treatment centers | About Us | Contact | Blog | My story  
 
 
 
 
La dépendance d'alcool

= Information générale =
  ^Set language^     alcoolism.org» alcoolism-fr» la causalité d'alcoolisme     Sub MENU  




Une vainqueur

Anne Mangeot et son livre

La causalité d'alcoolisme

Avant toutes les choses, on doit dire que le diagnostique d'alcoolisme ne dit rien sur le mode, la cause et le degré de l'affection de base. Les recherches récentes ont souligné le fait que dans le cas de la dépendance d'alcool il ne s'agit pas d'une maladie uniforme mais d'une maladie physico psychique complexe.
Il y a des gens de toutes les classes sociales et avec des métiers différents qui sont dépendants d'alcool.

Il y a des problèmes de nature psycho somatique, sociale et idéologique, c'est-à-dire il doit exister des certaines caractéristiques psychiques et physiques dans une certaine situation donnée par l'entourage en corrélation avec une certaine attitude de vie, pour que la toxicomanie alcoolique se produise.

Il se peut produire, mais il ne faut pas se produire.

La glissade d'une personne d'une situation conflictuelle dans une maladie, dans le suicide, dans la dépendance ou dans des fait coupables, suppose certains sentiments et un tel comportement, un trouble de la transformation des sentiments mal correspondantes de la norme, un désaccord entre les forces de la volonté et le désir de résoudre certaines relations pressionnées insupportables et/ou une manque de la capacité d'adaptation à la situation respectives.

Mais d'ici on ne peut pas conclure mal qu'à la base de la production de la dépendance resterait des facteurs déterminants, qui pousseraient fatalement celui affecté à une consommation excessive d'alcool.

L'évolution de la dépendance d'alcool est fortement liée à la structure de son caractère, c'est-à-dire à ses sentiments et son comportement dans la société.

La responsabilité pour ce qu'il est devenu dans un mode caractéristique, la doit avoir lui-même, même si l'entourage a contribué considérablement à l'apparition de sa maladie.

S'il continuera de ne reprendre pas la responsabilité pour ce qu'il est devenu et pour la production de sa dépendance et insiste sur le fait qu'il est la victime des gens et des circonstances, alors il arrive dans une situation sans sortie. Seulement s'il va prendre sa tache de changer son comportement et son attitude vers la vie, ses efforts, aussi de ses appartenants, de ses amis et des autres aides spécialisées peuvent être un succès. Seulement alors on peut mettre fin au mal de sa racine et on peut prendre les mesures nécessaires, en partant des causes de la production de la dépendance.

  • Les causes héréditaires
  • En sens direct, l'alcoolisme n'est pas héréditaire, mais tous qui savent qu'il a existé un problème d'alcool dans sa famille, devraient aborder l'alcool avec la même vigilance q'un diabétique héréditaire a vers le sucre.

    Sûrement l'alcoolisme ne s'hérite pas tant évidemment comme la couleur bleue des yeux ou certaines maladies héréditaires. Mais il est connu le fait que dans certaines familles les causes de l'alcoolisme sont plus suivantes.
    Conformément à une étude américaine, les enfants des familles des alcooliques ont un risque quatre fois plus grand de devenir dépendants d'alcool. Il parait que certains gens réactionnent différent vers l'alcool en comparaison avec des autres et cette sensibilité peut être transmise héréditairement comme ont montré certains études faits sur des gémelles, études élargis sur des plusieurs races humaines.

    On peut parler aussi du tel nommé héritage sociale, c'est-à-dire des certains procès d'appréhension qui probablement ne sont jamais conscientisés. Les enfants des familles des alcooliques sont plus exposés à des certaines conditions qu'ils considèrent normales, et une personne de l'extérieur peut avoir l'impression qu'il ne lui affectent pas. Les apparainsses trompent.

    Certaines recherches montrent que les fils des alcooliques peuvent supporter généralement plus d'alcool que des autres personnes, avant de sentir un effet clair ou de manifester des modifications de comportement.
    Il parait aussi que des familles dont ont provenu des alcooliques les mères avaient souffrit des dépressions dans une mesure plus grande.

    Conformément à des certaines études, les chercheurs américains soutiennent que les adultes qui ont des parents alcooliques se discernent des autres par des caractéristiques suivantes:

    • Ils ne savent pas ce qu'il signifie un comportement normale et s'orientent vers des autres.
    • Ils ont des difficultés à suivre un plan dès le début jusqu'à la fin.
    • Ils mentent aussi dans des situations dans lesquelles il serait tant simple de dire la vérité.
    • Ils se jugent leur mêmes sans des managements.
    • Ils ont des difficultés de se détendre (quand tout va bien pour une période l'inquiétude les embrasse).
    • Ils se prennent très sérieusement.
    • Ils ont des difficultés dans la vie intime (peur d'être abandonné).
    • Ils manifestent surexcitation vers des modifications de l'environnement, alors quand ils ne peuvent pas les contrôler.
    • Ils cherchent toujours d'appréciation et de la confirmation.
    • Ils se considèrent distinctifs vers des autres gens.
    • Ils sont soit extrêmement conscieux, soit manqués de responsabilité.
    • Ils sont extrêmement fidèles et loyaux, même alors qu'il est évidemment que leur loyauté n'est pas méritée.
    • Ils sont impulsifs. Ils ont la tendance de s'embrouiller dans des actions sans être analysés en préalable les alternatives et les conséquences.

    Mais celle-ci ne signifie pas que tous les enfants des alcooliques deviennent à leur tourne des dépendants.

  • Les causes organiques
  • Il n'existe pas une certaine cause organique responsable de l'installation de l'alcoolisme et surtout il n'existe pas une allergie à l'alcool qui déclanche la dépendance déjà dès la plus petite dose.

    Plus périclitées sont les personnes qui réactionnent positivement vers les effets de l'alcool sans ressentir des conséquences désagréables.

    Les résultats des certains études montrent que les personnes qui ont dès leur naissance une quantité plus réduite d'endorphine, la substance du type de la morphine synthétisée par l'organisme et qu'influence la disposition, réactionnent positivement vers l'alcool et c'est pour ça qu'ils l'apprécient de plus.

    La consommation élevée d'alcool à long terme a comme effet la mise en fonction au niveau de la foie d'un mécanisme supplémentaire de catabolisation de l'alcool notamment le système microsonale d'oxydation de l'éthanol (SOME) qui va prendre jusqu'à deux tiers de la catabolisation de la quantité élevée d'alcool. C'est ainsi que les alcooliques peuvent métaboliser et supporter des quantités grandes d'alcool. Mais SOME est déclanché même après des longues périodes d'interromption de la consommation des quantités petites d'alcool, en se déclanchant un désir fort d'ingérer plus de boisson. Celui-ci prévienne le retour à la consommation contrôlée.

    Une autre explication relevée par des recherches récentes serait le fait que dans des certaines étapes de la métabolisation de l'alcool, il résulte les tel nommés produits de condensation entre l'acétaldéhyde et l'adrénaline ou dopamine, qui actionnent au niveau cérébrale sur les mêmes récepteurs comme les opiacées. Les parties cérébrales sur lesquelles celles-ci actionnent influencent la disposition et l'état de confort psychique - encore un indice important pour la signification des sentiments dans le procès d'installation de la dépendance d'alcool.

    L'abus chronique d'alcool peut réduire avec jusqu'à 50% la concentration des endorphines, qui sont tant nécessaires pour l'installation d'un état général tonique. Cette chose peut être une explication pour le désir fort de consommation le substitut l'alcool, en entrant en fait dans un cercle vicieux.


      »  La consommation d'alcool
      »  L'alcool
      »  L'alcoolémie
      »  L'abus d'alcool
      »  L'ivresse
      »  La dépendance
      »  L'alcoolisme
      »  L'alcoolisme - maladie
      »  La causalité d'alcoolisme
      »  L'évolution de l'alcoolisme
      »  La perdue du contrôle
      »  Les effets d'alcool
      »  La co-dépendance
      »  Le traitement d'alcoolisme
      »  Evité la consommation


    Articles


    Videos

      CONTACT  

    Yahoo Messenger

    Skype
    My status

      online  

            Cautati & Tineti legatura & Distrati-va & Sprijiniti-ne = DESCARCATI BARA NOASTRA DE UTILITATI =        
      By LucasWebNet     copyright © 2009 alcoolism.org        
    Home Page | Site Map | Partners | Treatment centers | About Us | Contact | Blog | My story
    Articles | Videos | Tests | Advertise on alcoolism.org | Suport Us
    Share
    eXTReMe Tracker

    -