Home Page | Site Map | Partners | Treatment centers | About Us | Contact | Blog | My story  
 
 
 
 
La dépendance d'alcool

= Information générale =
  ^Set language^     alcoolism.org» alcoolism-fr» les effets d'alcool au niveau du systeme nerveaux (I)     Sub MENU  




Une vainqueur

Anne Mangeot et son livre

Les effets d'alcool au niveau du systeme nerveaux (I)

Pour comprendre mieux la complexité des phénomènes qui se produisent au niveau du système nerveux central, jetons-y un coup d'œil sur le content de celui-ci dans son ensemble.

Toutes les parties du système nerveux intereactionnent, mais par des raisons didactiques on procédera à sa division en deux branches principales qui à son tour sont formées en deux sous branches:

Le système nerveux central comprend la totalité des neurones cérébraux (le cerveau) et spinaux (la moelle du dos).

Le système nerveux périphérique comprend des nerves qui assurent la liaison entre les segments cérébraux et a moelle du dos, d'une part, et les segments de l'organisme, d'une autre part.

Le système nerveux somatique prend les informations sur les stimules extérieurs au niveau des récepteurs situés dans le tégument ou musculature et les transmet au système nerveux central, grâce à eux nous sommes capables de sentir la douleur, la pression et les variations de température. Les nerves moteurs du système nerveux somatique conduisent les impulses du niveau du système nervo central à la musculature, où ils déterminent le mouvement volontaire et contribuent à l'adaptation posturale et le maintien de l'équilibre.
Le système nerveux végétatif conduit les impulses nerveux dès ou vers les organes internes, en contrôlant les procès comme la respiration, fréquent cardiaque, et la digestion.

Le cerveau humain est compris de trois couches concentriques:

La couche interne est comprise par : le bulbe rachidien, qui contrôle la respiration et les réflexes postulais ; le cervelière, qui coordonne l'activité moteur ; le thalamus, la station relais de l'information sensoriale arrivée des modalités sensoriales ; l'hypothalamus, avec une rôle importante dans le contrôle des émotions et le maintien de l'homostase. Le système réticulaire, qui traverse certaines des structures mentionnées antérieurement, contrôle l'état de veille et l'excitabilité de l'organisme.
Le système limbique détient le contrôle des certaines activités instinctuelles (l'alimentation, l'agressivité, la fuite de péril, le choix du partenaire sexuel), ensemble avec l'hypothalamus; cette structure détient aussi un rôle important dans le cadre de l'attention et de la mémoire.
La couche externe est comprise par deux hémisphères, dont la surface (qui présente plusieurs circonvolutions) est nommée cortex cérébral et détienne une rôle très importante dans les procès de différentiation sensorielle, de prise des décisions, d'apprendre et de penser (les procès mentales supérieures). Au niveau des certaines zones du cortex ils sont localisés les segments centraux des analyseurs, et des autres zones se réalisent le contrôle des mouvements spécifiques. Le reste du cortex est représenté par les surfaces d'association.

L'unité de base du système nerveux est une cellule spécialisée nommée neurone.

Le corps neuronal présente une série des prolongements courts nommés dendrites et un prolongement unique, longue, nommé axone. La stimulation des dendrites ou du corps neuronale mène à la formation d'un impulse nerveux, qui est transmis à travers de l'axone. Les neurones sensitifs transmettent vers les segments cérébraux du système nerveux les signales réceptionnés des organes de sent ; les neurones moteurs transmettent vers la musculature et les glandes endocrines, les signales produites au niveau des segments centraux du système nerveux.

Un nerf est compris par des fibres axoneiques des cent ou même mille de neurones et peut contenir des fibres sensitives, et même moteurs.

Au niveau neuronale, l'information est conduite unidimensionnellement dès dendrites vers le but de l'axone sous la forme d'un impulse de nature biochimique, appelé potentiel d'action ou impulse nerveux. Le potentiel d'action est datoré à un mécanisme d'autoprogrammation, appelé dépolarisation, par lequel se produisent des modifications de la perméabilité de la membrane cellulaire pour des différents types des ions (des atomes ou des molécules chargées électriquement) qui entrent et sortent de la cellule.




Articles



Videos

  CONTACT  

Yahoo Messenger

Skype
My status

  online  

        Cautati & Tineti legatura & Distrati-va & Sprijiniti-ne = DESCARCATI BARA NOASTRA DE UTILITATI =        
  By LucasWebNet     copyright © 2009 alcoolism.org        
Home Page | Site Map | Partners | Treatment centers | About Us | Contact | Blog | My story
Articles | Videos | Tests | Advertise on alcoolism.org | Suport Us
Share
eXTReMe Tracker

-