Home Page | Site Map | Partners | Treatment centers | About Us | Contact | Blog | My story  
 
 
 
 
La dépendance d'alcool

= Information générale =
  ^Set language^     alcoolism.org» alcoolism-fr» le traitement de la dépendance d'alcool     Sub MENU  




Une vainqueur

Anne Mangeot et son livre

Le traitement de la dépendance d'alcool

Beaucoup de gens considèrent que la plus grande défaite personnelle est qu'ils peuvent souffrir est alors quand ils doivent aller dans un centre de conseil ou de récupération pour les personnes dépendantes d'alcool. Par celle-ci il est évident qu'ils ont devenu dépendants. Et chacun de nous désire de n'être pas.

Après que la période de doute de sien et de n'acceptation du destin est passée et on ne pose plus le problème du diagnostique erroné, l'alcoolique va voir aussi le reverse du médaille, il va comprendre que la maladie est en fait un signal qu'il doit changer quelque chose dans son mode de vie.

La sortie de la dépendance peut avoir lieu soit par les forces propres, soit avec l'aide des groupes d'aide ou par l'assistance de spécialité.

Les chercheurs américains Prochaska et Di Clemente ont observé et ont enregistré comment un dépendant se libère de sa maladie, indifférent du chemin qu'il a choisi et ils ont constaté une structure de base commune comme dans la figure suivante.

C'est ainsi qu'ils ont identifié quatre phases d'évolution :

La phase preméditative dans laquelle on consomme d'alcool en refusant n'importe quelle observation sur cette thème qui peut donner de penser.
La phase méditative dans laquelle après une période plus longue ou plus courte de temps la réalité qui a été beaucoup évitée pénètre cependant dans le sous conscient, le moment dont l'alcoolique commence à méditer et à se proposer des changements profonds.
La phase d'action
dans laquelle l'alcoolique après une période plus longue ou plus courte de recherches en trouvant des solutions se décide d'agir même si les solutions trouvées sont pour le commencement des petites et simples modifications du style de vie.
La phase de persévérance dans laquelle l'alcoolique maintient ces solutions trouvées qui l'aident et s'accordent à ses capacités personnelles et aux conditions de l'environnement.

De règle le dépendant a besoin des plusieurs d'essais sérieux de se libérer définitivement de cette maladie.

L'avantage de ce modèle consiste dans le fait que les essais échoués, communs à la sortie de la dépendance, sont présentés comme des sources d'appréhension et pas comme des habitudes mauvaises qui n'offrent plus la perspective du progrès. Malheureusement ces échecs sont beaucoup de fois gardés en secret. Le péril est que chaque échec de ces essais secrets baisse l'opportunité que l'alcoolique essaye encore une fois le retour. Il devient démoralisé et rejette certaines informations utiles ou des offres d'aide.

Pour beaucoup d'alcooliques le premier essai se limite au niveau symptomatique, en s'imposant seulement de ne boire pas. Seulement après il réalise qu'il doit modifier aussi certaines convictions et des attitudes de leur vie, de résoudre des situations sociales, des éventuels conflits et d'enrichir les relations avec les personnes appropriées ou importantes. Ils vont constater que ces aspects ont influencé aussi les insuccès antérieurs. Ils arriveront à la conclusion qu'ils doivent analyser la manière de vivre, qu'ils doivent changer plus profondément.

L'abstinence est définie comme étant abstention volontaire de la satisfaction des certains nécessités physiologiques ou des certains plaisirs.

Dans le cas de l'alcoolisme l'abstinence est la notion par laquelle on définie la renonciation définitive à la consommation des boissons alcooliques ou n'importe quel préparé qui contient de l'alcool, en constituant une prémisse indispensable pour la guérison et par cette cause elle représente une mesure thérapeutique de base.

Pour la thérapie de l'alcoolisme l'abstinence est la condition de base, et la capacité de mener une vie accomplie et saine est son but.

Le traitement de la dépendance d'alcool a lieu dans quatre étapes distinctes auxquelles participent les membres des différentes catégories professionnelles, le plus souvent des assistants sociaux, des docteurs, des psychologues, des prêtres et même des anciens dépendants, la succession de ces phases en constituant une chaîne thérapeutique.

L'étape de contact dans laquelle l'accent est sur l'établissement du diagnostique et l'évaluation des complications organiques, la clarification de la situation sociale ainsi comme sur l'encouragement de la motivation du patient de se traiter.
Cette phase se peut dérouler dans des centres de traitement ambulatoires, où on peut obtenir des résultats les dépendants fortement motivés.
L'étape de désintoxication est indiquée alors quand on attend des symptômes sévères de sevrage et alors quand se déroule dans des hôpitaux de psychiatrie sous la surveillance médicale.
L'étape de désaccoutumance
a comme but la réduction jusqu'à la disparue de la dépendance psychique et la consolidation d'une abstinence stabile, en se déroulant habituellement dans des centres de traitement stationnaire, alors quand on n'obtient pas des résultats dans le traitement ambulatoire ou quand l'environnement social ne soutient pas la cause.
L'étape de post traitement et réadaptation a comme but la stabilisation de la désaccoutumance dans laquelle la participation aux groups abstinents a une grande importance.

Le plus important élément du traitement de l'alcoolisme ou des autres dépendances est la discussion en groupe - la thérapie de groupe. Quelque différent qu'il soit d'une clinique à l'autre, cet élément ne manque pas d'aucune clinique de spécialité.

L'importance de la thérapie de groupe provient premièrement du mouvement d'entre aide qui se base sur le rencontre entre les personnes qui ont le même problème. Un autre aspect consiste dans l'accentuation de l'action du patient dans sa libération de la dépendance. Le groupe réduit de la responsabilité du thérapeute pour les changements qui suivent avoir lieu et stimule la capacité d'autoguérison de ses membres. Une autre raison pour l'augmentation pondération de la thérapie de groupe la constitue la tendance de négation de la problématique. Celle-ci peut être diminuée par la présence des autres personnes affectées par les mêmes préoccupations. La compréhension manifestée par les autres contrecarre en grande mesure la honte qui se cache derrière de la négation et qu'inhiberait autrement aucun procès.

Les chances de succès du traitement sont considérées par beaucoup des nos concitoyens erronément comme étant réduites, mais la situation n'est pas du tout comme ça.

À long terme il reste abstinents environ 50% des patients d'une clinique de récupération avec une thérapie à longue terme. Les autres 15% ont une récidive de laquelle ils se recouvrent par leurs propres forces.
Par comparaison, si on appliquait les mêmes étalons sévères à la vérification de la mesure dans laquelle la vie d'un cardiaque est changée ou d'un diabétique par exemple, on enregistrerait beaucoup plus de récidives. Mais la récidive de l'alcoolique est plus évidente, parce qu'il a lieu des modifications de personnalité et elle est beaucoup plus dramatique.

Les plus grandes chances de succès thérapeutique ont les patients qui ont décidé de faire une thérapie à long terme, qu'ils finissent, et après ils s'attachent à un groupe d'entre aide. 70,5% des patients qui ont fréquenté un groupe post traitement restent abstinents, vers seulement 45,5% de ceux qui n'ont pas contacté un tel groupe.
Un succès plus grand enregistre ceux qui vivent encore dans un groupe plus intacte, avec des enfants, qui ont un lieu de travail et un âge d'environ 40 ans.

Ces dates statistiques confirment ce qu'on peut facilement déduire: le patient garde le comportement changé avec tant plus de persévérance qu'il est plus convaincu de sa nécessité, il observe ses avantages, il est soutenu par des autres personnes, il vive dans des conditions stabiles, il ne s'orient pas vers des valeurs étrangères et il encadre son nouveau comportement dans une certaine finalité.


  »  La consommation d'alcool
  »  L'alcool
  »  L'alcoolémie
  »  L'abus d'alcool
  »  L'ivresse
  »  La dépendance
  »  L'alcoolisme
  »  L'alcoolisme - maladie
  »  La causalité d'alcoolisme
  »  L'évolution de l'alcoolisme
  »  La perdue du contrôle
  »  Les effets d'alcool
  »  La co-dépendance
  »  Le traitement d'alcoolisme
  »  Evité la consommation


Articles




Videos

  CONTACT  

Yahoo Messenger

Skype
My status

  online  

        Cautati & Tineti legatura & Distrati-va & Sprijiniti-ne = DESCARCATI BARA NOASTRA DE UTILITATI =        
  By LucasWebNet     copyright © 2009 alcoolism.org        
Home Page | Site Map | Partners | Treatment centers | About Us | Contact | Blog | My story
Articles | Videos | Tests | Advertise on alcoolism.org | Suport Us
Share
eXTReMe Tracker

-