Home Page | Site Map | Partners | Treatment centers | About Us | Contact | Blog | My story  
 
 
 
 
Dependenta de alcool

= Informatii cu caracter general =
  ^Set language^     www.alcoolism.org - Mon histoire -        




 

L'histoire d'Anne

Née en 1968, ANNE MANGEOT vit en Lorraine, est une malade alcoolique abstinente.

Avec authenticité, sincérité, humour et émotion, Anne Mangeot raconte dans son livre "ÉCLATS DE VERRES/De la dépendance alcoolique au plaisir de l'abstinence", son parcours de malade alcoolique : la prise de conscience de la dépendance, la lutte avec le produit, la relation avec les soignants, la rechute, la rencontre avec un groupe d’entraide … et puis l’espoir de retrouver le chemin de la liberté pour découvrir enfin le plaisir de l’abstinence heureuse et la joie de vivre sans alcool, libérée de l’alcool aujourd’hui.

Éclats de verres

  ÉCLATS DE VERRES / De la dépendance alcoolique au plaisir de l'abstinence

  Auteur : Anne Mangeot

  JACQUES FLAMENT ÉDITIONS

  Collection : L'AIR DU TEMPS




Je reproduis quelques extraits de son livre en désirant de faire connaître son histoire et sa croyance: "Si je réussis à aider, ne serait-ce qu'une seule personne, j'aurai réussi dans mon entreprise!"

*****

".....
Au tout début, l’idée de ne plus boire était très douloureuse. Il faut trouver du plaisir dans l’abstinence et il y en a, j’en suis convaincue.

Quel bonheur de ne plus terminer un repas les neurones en compote, quel bonheur de ne plus être réveillée la nuit vers deux heures du matin, malade à cause de l’alcool et de rechercher un bouteille de coca en espérant que cela fasse passer les effets! Quel bonheur de ne plus se retrouver la tête dans la lunette des W.-C. à gerber sans discontinuer en ayant la sensation de mourir! Quel bonheur de ne plus chercher désespérément dans les moindres recoins de la maison une goutte d’alcool! Quel bonheur de ne plus avoir hâte de rentrer chez soi pour pouvoir boire ou du moins « s’offrir un verre bien mérité » sachant pertinemment qu’il y en aura plusieurs! Quel bonheur de ne plus avoir à dissimuler, à mentir, à se cacher de son mari, de ses enfants !...

Je ne bois plus et j’en suis heureuse. Carmélina m’a parlé de ma relation avec l’alcool, elle l’a comparée à une lune de miel...
  Alcool, mon compagnon de route.
  Alcool, mon ami fidèle.
  Alcool, mon dopant.
  Alcool, mon amant.
  – boire en cachette de mon mari, combien de fois cela me convenait...
  L’alcool me donnait le courage.
  L’alcool me donnait l’audace.
  L’alcool m’offrait l’invulnérabilité.
  Je buvais, j’étais reine...
  Je me détruisais.

Anne et pacotille, tout n’est que du vent. Le courage et l’audace ne se puisent pas dans l’alcool mais dans l’amour.
...."

*****

".....
L’alcool a consolé mes chagrins, apaisé mes colères, combattu mes peurs, réconforté mes peines, calmé mes angoisses, comblé mes instants de solitude, anesthésié mes douleurs, mes bleus à l’âme, chassé mes démons, partagé mes joies, félicité mes succès. L’alcool m’a soutenu dans tous ces moments de la vie, toutes ces émotions de la vie... jusqu’à ce que ça se passe mal... Oui, l’alcool a rempli tous ces rôles, c’est bien pour cela que l’idée de cesser de boire a été si difficile à accepter.

Dans ce parcours, dans ce cheminement vers l’abstinence heureuse, vers mon abstinence heureuse, j’ai compté, il y a une équipe de vingt personnes: des professionnels de la santé dont Olivier, mon médecin généraliste; Carmélina, infirmière au centre hospitalier d’alcoologie ; Julie, psychologue au centre hospitalier d’alcoologie ; le médecin spécialiste en alcoologie... Et puis, il y a mon entourage affectif : Michel, mon mari; Madeleine et Jean-Paul, mes parents; Delphine et Christian, ma soeur et mon beau-frère; Denise et Francis, ma tante et mon oncle… Enfin mes amis : Virginie, Laurent, Nathalie, Pascal, Michèle, Bernard, Catherine, Sabine et Laurence.

Je me suis confiée à beaucoup de monde en fait. Ces personnes me renvoient beaucoup d’attention, et pour les non-professionnels beaucoup d’amour. Aucun jugement de leur part, pas un « pochtronne ! », « tosseuse ! », « picoleuse ! ». Rien de tout ça. Encore moins de mièvre compassion. Un soutien énorme par contre, même silencieux pour certains mais qui se ressent très fortement. Carmélina m’a dit que j’avais su choisir mes confidents.

Chacun m’a simplement exprimé un désir sincère de m’aider. Je peux compter sur eux, sans exception, je le sais, je suis très bien entourée. Je ne veux pas les décevoir, l’alcool ne rentrera plus chez moi, je le souhaite profondément en tous cas.
...."

*****





Articole


Video

  CONTACT  

Yahoo Messenger

Skype
My status

  online  

        Cautati & Tineti legatura & Distrati-va & Sprijiniti-ne = DESCARCATI BARA NOASTRA DE UTILITATI =        
  By LucasWebNet     copyright © 2009 alcoolism.org        
Home Page | Site Map | Partners | Treatment centers | About Us | Contact | Blog | My story
Articles | Videos | Tests | Advertise on alcoolism.org | Suport Us
Share
eXTReMe Tracker

-